Image de Timothy Dykes

« On a le devoir de s’indigner contre tout acte qui ne respecte pas la vie »

Le Principe Biocentrique - littéralement principe de '’mettre la vie au centre’’ - est un paradigme des sciences humaines qui donne la priorité au vivant, qui ouvre sur un monde organisé en fonction du respect de la vie et de ses lois universelles. 

 

Ce paradigme ouvre sur une ''une proposition visant à reformuler les valeurs cultuelles existantes en nouvelles valeurs posant le respect de la vie comme valeur absolue ». Il  « propose d’orienter toutes les entreprises sociales et éducatives dans le sens de permettre l’émergence d’une structure psychique capable de protéger la vie et de faciliter son évolution ».

« Cette nouvelle morale du respect de la vie devrait permettre à notre pensée de transcender les raisonnements anthropocentriques où elle se cantonnait jusqu’ici pour découvrir la profonde unité du monde vivant et la solidarité des choses et des êtres d’un bout à l’autre de la chaine des organismes. Il nous faut retrouver ce que l’homme moderne a perdu depuis longtemps, le sens cosmique » Théodor Monod. Le principe Biocentrique rétablit la dimension sacrée de la vie.  

 

Selon Rolando Toro, créateur de la Biodanza, ''c'est par l’activation des racines profondes du lien que nous pourrons parvenir à une transformation sociale en profondeur''. Au coeur du principe Biocentrique, la Biodanza nous invite à grandir en humanité.  

 

« La plus subversive des disciplines est celle qui se fonde sur le respect de la vie, sur la joie de vivre, sur le droit à l’amour et au contact.  Elle ne reconnait aucune autorité extérieurs (..) Le principe biocentrique est révolte pure » Rolando Toro. 

« Le Principe Biocentrique est révolte pure »

Image de Utsman Media