Origines de la Biodanza

Le système Biodanza a été élaboré dans les années 1960 par l'anthropologue, psychologue, pédagogue et poète chilien Rolando Toro Araneda (1924-2010). Fruit du Principe Biocentrique – paradigme qui propose la vie comme point central de tout développement – il vise à restaurer des valeurs essentielles de préservation du vivant et à éveiller une sensibilité nouvelle et une perception exaltée du monde, de soi-même et des autres. Instrument puissant de transformation sociale, la Biodanza touche chaque personne par un langage universel, capable d'être compris et vécu par tout être humain n'importe où sur la planète, s’appuyant sur la musique, les gestes, la danse et le regard.

Rolando Toro Araneda a commencé ses recherches sur la Biodanza en 1965 au Chili. À l'époque, il était professeur au Centre d'Anthropologie Médicale de la Faculté de Médecine de l'Université du Chili et son souci était de transformer le concept de santé : passer de l'accent mis sur le manque et le symptôme à la création d'un système qui vise à l'expansion de la santé et de la partie lumineuse de chaque être humain.

En élaborant des exercices qui favorisent les processus intégratifs, Rolando Toro a intégré dans sa théorie la Gestalt, la thérapie centrée sur la personne, le psychodrame et la thérapie par l'art, la biologie, la physique quantique, les neurosciences et la psychologie jungienne, entre autres disciplines. Pour la création de la Biodanza et de l'Éducation Biocentrique, il fut nominé en 2001 pour le prix Nobel de la paix par la Casa de América, à Madrid, en Espagne.
 

ambre et patricio.jpg

Aujourd'hui, il existe plus de 200 écoles de formation dans le monde entier, dans des pays tels que le Chili, l'Argentine, l'Équateur, le Pérou, la Bolivie, la Colombie, le Venezuela, le Portugal, l'Espagne, l'Allemagne, la France, l'Italie, la Russie, l'Autriche, la Belgique, l'Irlande, la République dominicaine, les États-Unis, le Canada, l'Afrique du Sud, le Japon et l'Australie, entre autres.

En tant que système de développement humain, la Biodanza est actuellement utilisée dans de nombreux pays dans des groupes réguliers hebdomadaires, dans des institutions de santé, des actions sociales, l'éducation et dans des entreprises.

ROLANDO TORO ARANEDA

"La plus subversive de toutes les disciplines est celle qui se fonde sur le respect de la vie, sur la joie de vivre, sur le droit à l'amour et au contact."

Au service d'un monde en transition

Les séances de Biodanza offre une richesse de ''vivencias'', d'instants vécus dans l'ici et maintenant, permettant de nous retrouver dans notre humanité saine. Intégartion de l'identité. née d'une désespération..  La Biodanza est un outil de transmutation sociale « non à l’aide d’une idéologie, mais par le rétablissement à chaque instant de notre existence de conditions qui nourrissent la vie »

" Dans un monde comme le nôtre [..] comment est-il possible de se mettre à danser ? 

Ma proposition, cependant, ne consiste pas seulement à danser mais à réaliser des exercices spécifiques, inspirés par la signification primordiale de la danse, structurés à partir des gestes naturels de l’être humain et ayant pour objectif d’activer les potentialités affectives et de communication qui nous connectent à nous-mêmes, aux semblables et à l’univers.

Comment changer le monde sans nous changer nous-mêmes ?

Les transformations sociales peuvent conduire à des résultats positifs seulement si elles ont leur origine dans un contexte « sain » et non à partir des névroses ou de ressentiments, auquel cas, sinon, ces changements auront le seul effet de substituer une pathologie à une autre »

 

Rolando Toro Araneda (1924- 2010)

Rolando Toro Araneda

"Nous pouvons découvrir par des vivencias fondatrices, les racines d'une culture de la viE"